Basson Russe de Cuvillier

Basson Russe de Cuvillier

Instrument de bois, à pavillon de cuivre, ayant remplacé le serpent.

Il est muni de six trous ouverts et de trois autres, bouchés à l’aide de clefs de cuivre garnies de tampons.

Il fut inventé, en 1780, par Rigibo.

Jusqu’à la première moitié du XIXème siècle, les facteurs ont mis au point toute une famille de cuivres à clés dont l’ophicléide lui-même.

On retrouve la forme du basson actuel avec la séparation de la perce en deux branches.

La forme du bocal enroulé rappelle celle de l’ophicléide et l’instrument, se joue avec une embouchure.

Le brevet de l’ophicléide posé en 1822 par HALARY va sonner la fin du serpent et du basson russe, jusqu’à la popularisation de la mécanique à trois pistons sur les cuivres que l’on doit en grande partie à Adolphe Sax.