Basson Savary Jeune de 1820

Le basson eut aussi ses spécialistes : Savary père et Jean-Nicolas Savary.

Facteur d'instruments si réputé qu'il a été appelé « le stradivarius du basson »  mais Jean-Nicolas Savary son jeune fils, s'adonna entièrement

à cet instrument pour lequel il acquit une grande réputation.

Rien d'étonnant à cela, d'ailleurs, car, premier prix du Conservatoire en 1808, puis basson solo au théâtre des Italiens, il fut plus à même que quiconque de reconnaître les imperfections de l'instrument et d'y remédier.

 

En 1823, il avait formé un atelier distinct de celui de son père, et apporté quelques innovations dans la construction du basson : petite branche a coulisse mécanique (crémaillère), et culasse à bascule.

Divers instrument de Savary jeune sont au musée de la musique.

Il cessa de fabriquer avant 1840.