Flûte Boehm

Flûtes Anciennes Système Boehm, Système Tulou, Winnen, Adler, Buffet, Theobald Boehm, Bellisaire, Martin, Delaigue, Barbier, Tulou, Halary, Thibouville, Charles Joseph Sax...

 

Theobald Boehm (9 avril 1794 - 25 novembre 1881) est un musicien flûtiste à la Cour de Bavière, compositeur, facteur d'instruments de musique, acousticien et inventeur bavarois.

Fils d'un orfèvre, il est notamment connu pour avoir mis au point la flûte traversière telle que nous la connaissons aujourd'hui.

Durant l'un de ses voyages à Londres, il rencontre le flûtiste anglais Charles Nicholson, dont le jeu tout en puissance le séduit.

Il décide alors de créer un nouveau système qui permettrait de produire un son aussi puissant que les flûtes anglaises à très grands trous de jeu de l'époque, tout en améliorant la justesse de l'instrument.

Il met alors au point en 1832 la première flûte « système Boehm », par opposition aux systèmes précédents dits « systèmes simples », qui est adoptée par de célèbres flûtistes de l'époque, mais rencontre également une forte opposition, notamment celle de Jean-Louis Tulou du Conservatoire de Paris.

En 1847, il construit sa première flûte en métal, dont le corps est à perce cylindrique et la tête conique.

C'est cet instrument qui donnera naissance à la flûte moderne.

La flûte Boehm possède un mécanisme plus complexe que les précédentes, car les trous ne sont plus placés à des endroits faciles à atteindre par les doigts du musicien, mais à leur emplacement optimal en termes d'acoustique.

Ils sont alors ouverts au repos et bouchés par des plateaux, soit directement, soit via des clefs.

Le système Boehm fut appliqué avec plus ou moins de succès à d'autres instruments à vent de la famille des bois, notamment la clarinette et le hautbois.

Theobald Boehm, a Bavarian goldsmith, flutist, composer, and industrialist, invented the type of flute that became the basis for the modern instrument a little more than a century and a half ago.

Between 1821 and 1831 Boehm traveled throughout Europe on concert tours, often performing his own compositions and, from 1828, playing on flutes made in his own workshop in Munich.

On a visit to London in 1831 he constructed an experimental flute that gave the fingers new mechanical means to control holes placed beyond their reach.

He refined the concept of his new flute in the following year, and the "ring-key" flute of 1832 was taken up by a few prominent performers in Paris and later officialy adopted at the Brussels Conservatoire.

Boehm devised a metal flute with a new cylindrical bore in 1847, using a similar mechanism to that of the 1832 flute.

After Louis Dorus, an early champion of the Boehm flute, replaced Jean-Louis Tulou as Professor at the Paris Conservatoire in 1860,

the cylindrical Boehm flute as modified by French makers became that influential institution's official instrument.

The French pattern was later adopted by American workshops and thus became the standard form of the modern flute