Rare Hautbois Allemand Baroque de Paulus vers 1750

Hautbois Anciens de (1750 à 1950) Triébert, Buffet, Gautrot, Henri Brod, Lorée, Cabart, Roth, Tabard, Tulou, Nonon, Cuvillier, Adler...

À partir de 1650, les familles Hotteterre et Philidor, facteurs d'instruments, compositeurs, musiciens virtuoses, membres de la Musique de la Chambre & de la Grande Écurie du Roy, vont faire évoluer l'instrument, le divisant en trois parties, affinant la perce, ajustant le trou des notes, ajoutant une clé de do grave en forme de W (permettant l'alternance de la position des mains) et une clé de Mi.

Ils sont considérés comme les créateurs du hautbois baroque.

En 1664, Jean-Baptiste Lully, surintendant de la Cour, écrit une marche pour ces nouveaux hautbois, les intègre à « La Grande Écurie du Roy » de Louis XIV, institution datant de François Ier.

Le hautbois de la période classique, du milieu du XVIIIe siècle au début du XIXe siècle, ne varie pas beaucoup par rapport à son prédécesseur.

Les principaux facteurs de hautbois du XVIIIème siècle sont:

Denner, Bressan, Grenser, Bizey, Delusse, Thomas Collier, Rippert, Stanesby, Schlegel, Rottenburgh, Anciuti, Fornari, Grundmann, Eichentopf, Haka, Boekhout, Knikker, Richters, Steenbergen, Wijne, Aardenberg, Oberlender, Hotteterre, Milhouse, Kenigsperger, Castel, Dupuis, Bormann, Martin Lot, Heise, Rijkel, Carl Tölcke.

 

La famille Triébert est une famille de facteurs d'instruments qui joua au XIXe siècle un rôle capital dans le développement du hautbois en en perfectionnant le système de clefs.

Le père, Guillaume Triébert (1779-1848), était originaire d'Allemagne.

Son fils Charles-Louis Triébert (1810-1867) reçut en 1829 un premier prix de hautbois au Conservatoire de Paris et mena de pair ses carrières de facteur et d'instrumentiste.

Il fut premier hautbois au Théâtre italien et à la Société de concerts, et devint en 1860 professeur au Conservatoire.

Talentueux hautboïste, Henri Brod, dit Brod aîné, hautboïste, compositeur et facteur de hautbois, est né le 13 juin 1799 à Paris où il est mort le 6 avril 1839.

Il a su, avec son ami Charles-Louis Triébert, faire évoluer de manière conséquente le hautbois.

Le son qu'il tirait du hautbois était plus doux, plus moelleux, et moins puissant que celui de son maître, sa manière de phraser était élégante, gracieuse, son exécution dans les traits, vive et brillante.

Membre de la société des concerts du Conservatoire, Brod y partage avec Vogt, ainsi qu'à l'Opéra, la place de premier hautbois.

Dans tous les concerts où il s'est fait entendre à Paris, et dans ses voyages, il a obtenu les plus brillants succès, il s'est fait connaître aussi comme compositeur par un grand nombre de productions.